LA CORDE


Pour continuer à vous faire partager les informations que je reçois en tant qu’entraîneur, nous parlons corde aujourd’hui.

D’arc, bien évidemment!

Extrait de l’académie des entraîneurs:

Plusieurs questions se posent pour concevoir/choisir une corde : le nombre de brins, la matière, le type de poupées, les points d’encochage ou encore l’entretien.
Voici des indications non exhaustives pour vous aider à faire le bon choix.

Le nombre de brins

De façon générale, plus on augmente le nombre de brins, plus la vitesse de la corde est lente et stable.
Une corde trop fine entraîne du marsouinage : des oscillations parasites de la flèche. Une corde trop grosse ralentit la vitesse d’éjection de la flèche.
L’archer doit trouver le compromis entre la vitesse d’éjection de la flèche et la stabilité. La corde doit être torsadée pour éviter que les brins ne s’écartent lors de la libération. Il est recommandé de faire entre 20 et 60 tours.
Généralement, le nombre de brins est préconisé par la marque du matériel utilisé (poignée – branches) et par le fabriquant de la corde. Il est possible de tester jusqu’à 2 brins de moins et 4 voire 6 de plus. Le nombre de brins minimum est de 12 (pour les arcs de débutant avec peu de puissance) et peut être de 22 à 26 brins pour des archers avec beaucoup de puissance, selon la matière utilisée plus ou moins fine.
En effet, le nombre de brins dépend aussi de la matière utilisée. En cas de changement d’une matière pour une autre, il faudra se référer à l’épaisseur de la corde.
L’épaisseur de la corde et du tranche fil ont aussi un impact sur la sensation sur les doigts de corde. En effet, si la corde est très fine, il est probable que l’archer ait mal aux doigts et que les frottements soient douloureux. Si c’est le cas, deux solutions sont envisageables :
– ajouter des brins de corde au niveau du tranche fil (en les positionnant en dessous du tranche fil),
– utiliser du tranche fil plus épais.
Il est possible d’utiliser des encoches plus larges pour garantir la bonne éjection de la flèche. L’encoche ne doit être déformée lorsqu’elle est encochée, l’archer doit entendre un “clic” qui garantit que l’encoche a repris sa forme initiale. Si ce n’est pas le cas, l’encoche est trop serrée et peut entraîner un mauvais groupement en cible.

Les matières de conception de corde

Dacron (B50 ou B55)
Le fil dacron est épais et lourd, la corde sera donc lente. Cette matière est réservée aux arcs débutants qui ne tolèrent pas d’autres matières. Elle est de moins en moins utilisée.

Fast flight
Cette matière est utilisée sur les arcs débutants (pouvant être tirés avec cette matière) et les arcs de compétitions.
C’est la matière préconisée par les fabriquants (hoyt, fivics, win win). C’est une des matières les plus utilisées sur le circuit international.

Astroflight
Cette matière se détend moins que le fastflight, elle est plus épaisse que le fastflight et moins grasse. Une corde nécessitera moins de brins en astroflight qu’en fastflight.

BCY 8125
C’est la matière la plus utilisée pour les arcs classiques : la plus résistante à l’étirement par rapport au fastflight, pour le même diamètre de brin.

BCY 8190
Matière plus fine et plus rapide que la version BCY 8125 : en principe, il est nécessaire de faire une corde de 6 brins de plus que la BCY 8125 pour obtenir le même diamètre de corde.

Angel Majesti
Il s’agit de la même matière que de l’astroflight mais avec un traitement différent. Les brins ne sont pas traités à la cire mais subissent un traitement anti UV. La corde prend sa forme en la lissant et la chauffant.
C’est le choix de nombreux archers internationaux.

452X
Cette matière est généralement utilisée pour l’arc à poulies.

Points d’encochage

Il y a deux types de points d’encochage : en fil ou en nocks set en métal.
Les nocks set en métal sont lourds et ralentissent la corde et donc la vitesse d’éjection de la flèche. De plus, ils ont tendance à abîmer le cuir des palettes. Il est donc peu recommandé d’utiliser ce type de point d’encochage.
Les points d’encochage en fil sont les plus utilisés à haut niveau. Les fils sont brûles aux extrémités mais ne doivent en aucun cas être collés à la glue qui pourrait casser les fibres de la corde et donc la détériorer.
Il est recommandé de faire deux points d’encochage même si en pratique un seul est utile. D’une part, cela permet d’éviter à la flèche de glisser en cas de pincements, et d’autre part, cela permet de vérifier que les points ne bougent pas. Retrouvez ci dessous la technique la plus utilisée à haut niveau pour faire un point d’encochage (uniquement pour les arcs classiques).

Entretien de la corde

La cire est essentielle à l’entretien de la corde. Elle permet d’empêcher que la corde s’effiloche ou perde de son imperméabilité.
Une corde doit être cirée régulièrement, elle doit être lisse et légèrement collante au touché. Il existe différents types de cire : synthétiques ou naturelles. Aucune étude ne permet de favoriser un type de cire par rapport à l’autre.
Si la corde est sèche, peluche ou s’effiloche, elle perd en performance et en régularité lors de l’éjection de la flèche. Il faudra donc la changer. De même si vous voyez des brins abîmés ou même partiellement coupés. Attention au niveau des poupées qui est une zone où la corde s’abîme vite. Soyez vigilants si vous avez des poupées en tranche fil, vérifiez régulièrement que le tranche fil est en bon état.

 

 

Related Posts